Quels sont les piliers constitutifs de la prévoyance de la vieillesse?

Quels sont les piliers constitutifs de la prévoyance de la vieillesse?

S’interroger sur la retraite, c’est plonger dans un univers de chiffres, de taux et de lois qui régissent notre futur confort. En Suisse, cette interrogation essentielle prend la forme d’une structure que l’on pourrait comparer à un édifice robuste et multifonctionnel : la prévoyance vieillesse. Mais de quoi est-elle donc faite ? Quelles en sont les composantes essentielles, ces fameux piliers qui garantissent aux résidents de la Confédération une sérénité méritée après des années d’activité lucrative

Les piliers du système de prévoyance suisse

Imaginez la prévoyance vieillesse suisse comme une construction à trois niveaux, chacun représentant un pilier prévoyance distinct, qui ensemble offrent une protection sociale et une sécurité financière à l’ensemble des citoyens. Ce sont des mécanismes interdépendants qui visent à accompagner les individus tout au long de leur vie et surtout lorsqu’ils atteignent l’âge où le travail laisse place au repos mérité. La Suisse a élaboré ce système pour assurer une rente viagère ou, dans certains cas, un capital en cas de vieillesse, de décès ou d’invalidité.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement détaillé de la prévoyance vieillesse en Suisse, vous pouvez consulter ce site https://www.monassurance.eu/suisse-comment-fonctionne-la-prevoyance-vieillesse.html.

Le 1er pilier : l’assurance vieillesse et survivants (avs)

Le premier pilier de la prévoyance suisse est l’Assurance vieillesse et survivants (AVS). Il s’agit de la base, l’élément fondamental qui assure à chaque résident une couverture minimale. Financée par les cotisations sociales et les contributions de l’État, l’AVS est la garantie que chacun, sans distinction, disposera d’un revenu pour subvenir à ses besoins une fois l’âge de la retraite atteint.

Le 2e pilier : la prévoyance professionnelle (lpp)

Le deuxième pilier est l’extension logique du premier : la Prévoyance professionnelle (LPP), aussi connue sous le nom de caisse pension ou de deuxième pilier. Ce pilier est obligatoire pour tous les travailleurs et se traduit par une contribution tant de l’employeur que de l’employé. Son objectif est de maintenir le niveau de vie de l’individu après son départ à la retraite en complétant les prestations de l’AVS.

Le 3e pilier : la prévoyance individuelle

Le 3e pilier peut être souscrit auprès d’une institution prévoyance ou d’une assurance vie. Les sommes investies peuvent servir à préparer l’avenir, que ce soit pour la retraite, pour protéger sa famille en cas de décès ou d’invalidité, ou encore pour financer des projets personnels comme l’achat d’un bien immobilier.